×

Uh-oh, it looks like your Internet Explorer is out of date.

For a better shopping experience, please upgrade now.

Les Nouvelles Observations Sur Les Abeilles Les tomes I et II Edition du bicentenaire (1814 - 2014)
     

Les Nouvelles Observations Sur Les Abeilles Les tomes I et II Edition du bicentenaire (1814 - 2014)

by François Huber, Pierre Huber (Editor)
 
Pour autant que je le sache, ce merveilleux ouvrage n'a plus été disponible en français depuis son édition de 1814. J'ai voulu le rééditer à l'occasion du bicentenaire de sa première publication par Huber en 1814.
Dans cette édition, il y a de nouvelles gravures nu-mérisées provenant de

Overview

Pour autant que je le sache, ce merveilleux ouvrage n'a plus été disponible en français depuis son édition de 1814. J'ai voulu le rééditer à l'occasion du bicentenaire de sa première publication par Huber en 1814.
Dans cette édition, il y a de nouvelles gravures nu-mérisées provenant de copies très bien conservées des deux tomes des Nouvelles Observations sur les Abeilles édition originale de 1814. Une gravure addi-tionnelle du travail d'Huber venant du livre de Cheshire et une gravure de François Huber tirée de l'édition anglaise de Dadant ont été incluses. De plus, sept photos d'une reproduction de qualité de la ruche en feuillets d'Huber provenant d'un musée ont été aussi incluses. Toutes les figures ont été coupées, agrandies et placées dans le texte à l'endroit où elles sont citées. Les photos des planches originales ont été incluses à la fin du livre pour des raisons artistiques et historiques.
Pour replacer ce livre dans son contexte, j'y ai inclus un mémoire d'Huber par le professeur de Candolle, un ami d'Huber. Cela donne un petit aperçu de la vie d'Huber. Certaines orthographes de l'ancien français ont été mises à jour et des notes ont été ajoutées pour présenter les mesures en métrique moderne. Des rubriques et des sous-rubriques ont été ajoutées pour rendre les sujets particuliers plus faciles à retrouver dans le texte. Ces rubriques et sous-rubriques figurent aussi dans la table des matières.
Sont également inclus les Lettres inédites De François Huber Avec une introduction De Edouard Bertrand.

Product Details

ISBN-13:
9781614761563
Publisher:
X-STAR PUBLISHING COMPANY
Publication date:
12/16/2014
Pages:
846
Product dimensions:
6.00(w) x 9.00(h) x 2.00(d)

Meet the Author

François Huber est le fils de Jean Huber, peintre et silhouettiste suisse, célèbre pour ses représentations de Voltaire. Il commence à souffrir à quinze ans des premiers signes d'une maladie qui le rendra complètement aveugle. Il étudie la chimie et la physique à l'académie de Genève, avec Horace Bénédict de Saussure. Son père le mène à Paris consulter le célèbre Théodore Tronchin. Tronchin l'envoie se reposer à Stains, mais le jeune adore la campagne et laboure avec cœur.

Avant que ses yeux ne s'éteignent, Huber a croisé du regard Marie-Aimée Lullin, dont le père, qui est extrêmement riche, ne veut pas d'un aveugle comme gendre. Marie-Aimée attendra sa majorité, à vingt-cinq ans, pour épouser François ; le mariage est célébré en 1776, à peine 23 jours après l'anniversaire de l'épousée. L'union sera heureuse.

C'est grâce à l'aide de sa femme et à celle de son secrétaire, François Burnens, que Huber pourra, malgré sa cécité, mener ses recherches. Il se fait lire les observations de Réaumur sur les abeilles. À l'exemple de Réaumur, il fait construire une ruche vitrée pour les observer. Charles Bonnet l'encourage à publier ses observations, ce qui arrive en 1792. En 1814, paraît une nouvelle édition, considérablement augmentée, avec un second volume, inédit.

Il assiste Jean Senebier (1742-1809) dans la rédaction de ses Mémoires sur l'influence de l'air, etc., dans la germination (Genève, 1800). Il fait aussi paraître des Mémoires sur l'origine de la cire, une Lettre à M. Pictet16 sur certains dangers que courent les abeilles et des Nouvelles observations relatives au sphinx Atropos.

Il passe les dernières années de sa vie auprès de sa fille, Mme de Molin, à Lausanne et meurt en 1831 à l'âge de 81 ans, aimable et aimant jusqu'à la fin : il est des moments où il est impossible de tenir les bras croisés, c'est lorsqu'en les écartant un peu l'un de l'autre on peut dire à ceux qu'on aime tout ce qu'ils vous ont inspiré d'estime, de tendresse et de reconnaissance.

Huber était membre de la Société de physique et d'histoire naturelle de Genève (depuis 1790) et membre correspondant de l'Académie des sciences de France (depuis 1813)

Customer Reviews

Average Review:

Post to your social network

     

Most Helpful Customer Reviews

See all customer reviews