NOOK Book(eBook)

$18.99

Available on Compatible NOOK Devices and the free NOOK Apps.
WANT A NOOK?  Explore Now

Overview

Penser le pays autrement. Faire émerger l'espace de la citoyenneté dans le discours social et dans l'espace public. Les espoirs sont grands et les promesses mirobolantes. Les interrogations qui accompagnent les mots refondation et reconstruction sont légion. Refonder comment? Reconstruire quoi? Pour qui? Pour quoi? Le débat s'ouvre ici avec la voix des citoyens haïtiens, interpellant l'histoire en évoquant les structures et pratiques sociales qui font obstacle au développement du pays. Voici un ouvrage sans complaisance, une utopie afin d'esquisser le visage nouveau du pays à venir.

Product Details

ISBN-13: 9782897120092
Publisher: Mémoire d'encrier
Publication date: 06/18/2013
Sold by: De Marque
Format: NOOK Book
Pages: 400
File size: 2 MB

About the Author

Historien, secrétaire de la Société haïtienne d’histoire et de géographie, professeur à l’Université d’État d’Haïti, il publie de nombreux articles dans des collectifs. Pierre Buteau coordonne, avec Lyonel Trouillot et Rodney Saint-Éloi, le collectif Refonder Haïti ?
Né à Cavaillon au sud d’Haïti, Rodney Saint-Éloi vit depuis 2001 à Montréal. Poète, il est l’auteur d’une dizaine de recueils, dont J’avais une ville d’eau, de terre et d’arc-en-ciel heureux (1999), J’ai un arbre dans ma pirogue (2003), Récitatif au pays des ombres (2011), Jacques Roche, je t’écris cette lettre (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il a également publié le récit Haïti Kenbe la ! en 2010 chez Michel Lafon. Son oeuvre, à l’écoute du monde, est une longue traversée des villes et des visages. Il est aussi le directeur des éditions Mémoire d’encrier et a réalisé la direction artistique de différents spectacles littéraires. Il est l’initiateur des Rencontres québécoises en Haïti.
Lyonel Trouillot né à Port-au-Prince en 1956 d’une famille d’avocats. Il est romancier, poète et journaliste. Il écrit en créole et en français. Il a obtenu le Prix Wepler-Fondation La Poste pour son roman Yanvalou pour Charlie. Il est l’auteur d’une oeuvre considérable publiée chez Acte Sud : Bicentenaire (2004), L’amour avant que j’oublie (2007), La belle amour humaine (2011), Parabole du failli (2013). Lyonel Trouillot vit à Port-au-Prince où il prend une part active à la vie littéraire.
Sociologue, Michel Acacia enseigne à l’Université d’État d’Haïti. Il a publié Historicité et structuration sociale en Haïti (2000) et a coordonné le collectif Subversion et développement chez Jacques Roumain en 2009 (actes du colloque consacré à la vie et l’oeuvre de Jacques Roumain tenu à Port-au-Prince en décembre 2007).
Née à Jérémie, sud-ouest d’Haïti, Lody Auguste est chanteuse et infirmière. Diplômée en sciences infirmières à Port-au-Prince, elle a fondé Klinik Sante Fanm à Carrefour-Feuilles en 1992. Elle est membre fondatrice et conseillère technique de l’APROSIFA (association pour la promotion de la santé intégrale de la famille), basée à Carrefour-Feuilles. Détentrice d’une maîtrise en gestion des services de santé de l’Université de Montréal, elle rédige présentement sa thèse doctorale en Sciences humaines appliquées sur « la construction scientifique des stratégies du SIDA en Haïti ».
Né à Port-au-Prince le 23 septembre 1979, Faubert Bolivar est diplômé de Philosophie à l’Université de Paris 8. Après avoir travaillé comme agent de la fonction publique haïtienne, il vit depuis mai 2010 à la Martinique où il enseigne la philosophie et le français.
Né à Port-au-Prince, Jean-Marie Bourjolly est professeur titulaire de logistique à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Il a publié son premier roman, Dernier appel, aux éditions du CIDIHCA en 2004.
Ancien élève de l’École Normale Supérieure, il détient un Master de Science Politique de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble. Il est responsable d’un cours de Science politique à l’Institut des Hautes Études Commerciales et Économiques (IHECE, Port-au-Prince). Il a participé à l’ouvrage collectif Le recours aux experts. Raisons et usages politiques, paru aux Presses Universitaires de Grenoble (PUG) en janvier 2005. Il collabore à la PAPDA depuis 2006 en tant que Directeur du Programme « Démocratie Participative ».
Né à Port-au-Prince, Jean Hénold Buteau a fait ses études de médecine à Cordoba, en Argentine. Il est retourné en Haïti en 1987, à la chute de la dictature des Duvalier, et il milite politiquement. Il est professeur de médecine interne et de néphrologie à l’Université d’État d’Haïti.
Ingénieur-agronome, spécialiste en aménagement des ressources naturelles. Il a travaillé à de nombreuses fonctions au Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural. Il a notamment dirigé le projet Appui technique à la protection des parcs et des forêts. Il est actuellement consultant.
Docteur en Sociologie de l’Université nationale autonome de Mexico où il a enseigné durant plusieurs années. Jean Casimir enseigne à la Faculté des Sciences Humaines de l’Université d’État d’Haïti. Professeur invité à plusieurs centres d’enseignement de la Caraïbe et des États-Unis, il est connu pour son livre La Culture opprimée (Mexico, Nueva Imagen, 1981). Son ouvrage Haïti et ses élites, l’interminable dialogue de sourds a paru en 2009 aux Presses de l’Université d’État d’Haïti.
Né en 1956, Camille Chalmers est un socio économiste de renommée mondiale, spécialisé dans l’analyse des processus d’intégration et la formulation de politiques publiques alternatives. Il a fait des études supérieures au Venezuela (maîtrise en économie et en planification avec spécialisation sur l’administration des processus d’intégration, 1979-1981) et en France (dans le cadre des travaux de recherche de l’Institut oecuménique pour le développement des peuples 1983- 1986). Il enseigne dans diverses Facultés de l’Université d’État d’Haïti depuis 1980. Militant politique, il coordonne la PAPDA (Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif ) depuis l’année 1995. Il est membre du Forum mondial des alternatives (FMA).
Comédienne, Magali Comeau-Denis a fait des études de droit. Coordonatrice du collectif Non en 2003, elle a été ministre de la Culture de 2004 à 2006. Elle est aujourd’hui consultante dans le domaine de la culture et travaille avec des organisations de base dans le milieu rural.
Né en 1962, à Port-au-Prince (Haïti), Louis Phillippe Dalembert est romancier et poète. Il est un grand voyageur (Amériques du Nord et du Sud, les Caraïbes, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Europe), un vagabond comme il se définit luimême. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, il a séjourné à Jérusalem, en Palestine, en Égypte, en Jordanie. Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont L’autre face de la mer paru chez Stock en 1998, Le roman de Cuba, aux éditions Du Rocher en 2009.
Poète, romancier et essayiste, né à Jacmel en 1926, son premier recueil de poésie Étincelles parait en 1945 à Port-au-Prince. René Depestre fait partie du mouvement étudiant révolutionnaire de janvier 1946. Ensuite, ce sera l’exil, qui le mène à Cuba, en France et dans diverses parties du monde. Récipiendaire du prix Renaudot en 1988 pour son roman Hadriana dans tous mes rêves, il vit à Lézignan-Corbières, en France.
Membre fondateur de l’association haïtienne d’économistes, Fritz Deshommes enseigne les sciences économiques. Il est considéré comme l’un des pionniers du journalisme économique contemporain en Haïti. On lui doit de nombreuses publications sur l’économie haïtienne. Il est le vice-recteur à la recherche de l’Université d’État d’Haïti (UEH).
Né aux Cayes (Haïti) le 26 octobre 1951, Joël Des Rosiers est médecin, poète et essayiste. Il a grandi au Québec et a étudié en France. Il est l’auteur de cinq recueils de poèmes Métropolis Opéra (1987), Tribu (1990), Savanes (1993), Vétiver (1999), Caïques (2007), et de deux essais Théories caraïbes (1996) et Métaspora, les patries intimes (2013), publiés chez Tryptique. Il a publié (en collaboration avec Patricia Léry) le récit Un autre soleil. Joël Des Rosiers vit à Montréal. Il partage sa vie entre l’exercice de la psychiatrie, la recherche clinique et la littérature.
Agronome, Joël Ducasse est auteur de nombreux articles et études autour de thèmes portant sur les problèmes sociaux et l’organisation économique de la société haïtienne.
Né à Maniche le 30 août 1964, Jean Armoce Dugé, universitaire, est poète et professeur en Haïti. Auteur de recueils de poèmes et d’ouvrages collectifs, il est Secrétaire général de la Fondation du patrimoine des Cayes. Il travaille également dans le domaine de l’édition.
Né à Port-au-Prince, passionné de dessin dès son jeune âge, Gaylord Esper part pour Mexico où il obtient son diplôme d’architecte à la Universidad Ibero-Americana. Il travaille à l’agence Sanchez Arquitectos, l’une des figures marquantes de l’architecture contemporaine mexicaine. En 1980, il revient au pays et travaille sous la direction de l’architecte Albert Mangonès qu’il considère comme son mentor. Il partage son temps entre Haïti et Montréal où il collabore avec des firmes d’architecture à la conception de bâtiments.
Né en 1965, Jean-Yves Jason a fait des études dans divers domaines : gestion des ressources humaines, administration publique, anthropologie et histoire. Il a occupé différentes fonctions dans l’administration publique. Il est maire de Port-au-Prince.
Né à Port-au-Prince, Gary Klang a vécu à Paris. Après des études de lettres à la Sorbonne, il s’établit à Montréal en 1973. Poète, romancier et essayiste, ses derniers titres: Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie (2005), Il est grand temps de rallumer les étoiles (2007), Toute terre est prison (2010), tous parus aux éditions Mémoire d’encrier.
Né à Jérémie (Haïti) en 1942, Josaphat-Robert Large est romancier et poète. Il a publié entre autres ouvrages Nerfs du vent, Paris, P. J. Oswald, poésie, 1975, Les terres entourées de larmes, L’Harmattan, 2002, roman. Il partage son temps entre sa terre natale et les États-Unis.
Né à en 1954, Jean Lhérisson est un militant des droits humains, il est Directeur exécutif de Haïti solidarité internationale. Il a milité pour l’alphabétisation des plus défavorisés, mais a également mis, pendant plus de 14 ans, ses compétences techniques de réalisateur au service de la Télévision Nationale.
Sabine Manigat est sociologue. Elle a vécu au Mexique où elle a enseigné. Elle a publié l’essai Les partis politiques, aux éditions CRESDIP à Port-au-Prince en 1990 et a collaboré à titre d’éditorialiste au quotidien Le Nouveau Matin. Elle enseigne à l’Université Quisqueya, à Port-au-Prince.
Romancière, poète et nouvelliste, Kettly Mars est née à Port-au-Prince. Elle travaille, en collaboration avec l’auteure Paulette Poujol Oriol à l’élaboration d’une anthologie couvrant deux siècles d’écriture féminine en Haïti. Elle a publié entre autres titres les romans Fado (2008) et Saisons sauvages (2010) aux éditions Mercure.
Historien et analyste politique, Claude Moïse est né aux Gonaïves. Il a enseigné l’histoire en Haïti avant d’émigrer au Québec en 1966. Parallèlement à sa carrière d’enseignant au Québec, il s’est spécialisé dans l’histoire constitutionnelle d’Haïti. Auteur de la série Constitutions et luttes de pouvoir en Haïti, et de Le projet national de Toussaint Louverture, il a également publié Repenser Haïti avec Émile Ollivier. Retraité de l’enseignement, il est actuellement représentant d’Haïti au Conseil exécutif de l’UNESCO.
Né en Haïti, Leslie Péan est économiste, il est l’auteur de l’importante série Économie politique de la corruption. De Saint-Domingue à Haïti 1791-1870. Il a longtemps travaillé à la Banque mondiale. Il coordonne chez Mémoire d’encrier le collectif Entre savoir et démocratie. Les luttes de l’Union nationale des étudiants haïtiens (UNEH) sous le gouvernement de François Duvalier.
Ancien ministre de la Culture d’Haïti (1995-1997), Raoul Peck est cinéaste. Il est le réalisateur de L’homme sur les quais, Lumumba, L’affaire Villemin, Sometimes in April, L’école du pouvoir. Après une enfance congolaise, il étudie au lycée en France et aux États-Unis. Il complète ensuite ses études d’ingénieur et d’économie en Allemagne, puis entre à l’Académie du film et de la télévision de Berlin. Il est président de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (La Fémis) à Paris.
Économiste, journaliste et animateur sportif, Kesner Pharel a fondé en 1994 en Haïti la firme de consultation Groupe croissance qu’il dirige. Il enseigne à l’université et prend une part très active à la vie sociale et sportive.
Né à Corail en Grande Anse, dans le sud-ouest d’Haïti, Claude C. Pierre est poète et linguiste. En 1970, il part en exil au Québec où il étudie la littérature et la linguistique à l’Université Laval, puis il poursuit des études en littérature contemporaine (niveau doctorat) et en sciences politiques (MA) à l’Université d’Ottawa. À la chute des Duvalier, en 1986, Claude C. Pierre rentre définitivement en Haïti, où il enseigne la littérature contemporaine, la méthodologie et la sémiotique à l’Université d’État d’Haïti. Il est également éducateur et conseiller en édition.
Éditeur d’AlterPresse (agence en ligne du Groupe Médialternatif ), journaliste et correspondant, Gotson Pierre est né en 1962 à Port-au-Prince. Responsable de la section de Communication du centre de recherche et d’action pour le développement (CRAD), il a contribué au lancement, en 1994, du mouvement des radios communautaires en Haïti. Il a dirigé le Groupe de réflexion et d’action pour la liberté de la presse (GRALIP-1993) et a été président de la branche Caraïbe de l’association mondiale pour la communication chrétienne (WACC- 1998).
Professeur titulaire au Département de génie informatique à l’École Polytechnique de Montréal, Samuel Pierre oeuvre dans les domaines de la réseautique, de l’informatique mobile et du e-learning. Il dirige à l’École Polytechnique le groupe de recherche en réseautique et informatique mobile (GRIM). Il est également le titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Ericsson en systèmes réseautiques mobiles de prochaines générations. Il a reçu de nombreuses distinctions: Prix de la meilleure communication de recherche (1989), mention spéciale de la revue française Telecoms Magazine (1994) pour son livre Télécommunications et transmission de données (1992) paru chez Eyrolles, et le Prix Poly 1873 pour l’excellence en enseignement et en formation (2000).
Docteur en Science politique (Université de Montréal), ancien chercheur postdoctoral à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris (EHESSCNRS), Sauveur Pierre Étienne est l’auteur de L’énigme haïtienne : échec de l’État moderne en Haïti (2007, Presses de l’Université de Montréal/Mémoire d’encrier), Haïti : misère de la démocratie (1999, L’Harmattan) et Haïti : l’invasion des ONG (1997, CIDIHCA). Il travaille présentement sur la sociologie historique de l’État dans la Caraïbe et plus particulièrement sur les dynamiques internes et externes conditionnant le devenir des États défaillants dans la région.
Journaliste, Liliane Pierre-Paul, Directrice de la programmation de Radio Kisqueya (Port-au-Prince) et présentatrice d’une émission à grande écoute, est une des femmes journalistes les plus connues en Haïti. Elle a milité contre Duvalier dans les années 1970 et a travaillé à Radio Cacique, Radio Haïti avant son exil.
Née à Port-au-Prince, Emmelie Prophète est poète et romancière. Elle a étudié en littérature, en communication et en droit. Son oeuvre est publiée aux éditions Mémoire d’encrier: Le testament des solitudes, qui lui a valu le Grand Prix littéraire de l’Association des écrivains de langue française (ADELF) 2009, Le reste du temps (2010), Impasse Dignité (2012), Le bout du monde est une fenêtre (2015), Un ailleurs à soi (2018) et Des marges à remplir et autres poèmes(2018). Elle vit à Port-au-Prince.
Historien, écrivain et journaliste, Michel Soukar vit à Port-au-Prince. Il est connu pour son engagement politique. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dans des genres différents : poésie, théâtre, histoire, roman. Il est l’une des voix des plus écoutées en Haïti. Il a publié le roman historique Cora Geffrard (Mémoire d’encrier, 2011) pour lequel il a obtenu une mention spéciale de l’Association des écrivains de langue française (ADELF). Il a également publié chez Mémoire d’encrier La prison des jours (roman, 2012) et La dernière nuit de Cincinnatus Leconte (roman, 2013).
Hérold Toussaint, docteur en sociologie et chercheur en communication sociale, il enseigne à l’Université d’État d’Haïti. Il est professeur invité à l’Université Laval (Québec). Il coordonne le Collectif des universitaires citoyens (CUCI) dont le but consiste à encourager les étudiantes dans le champ des sciences sociales et à publier leurs travaux de recherche. Il a publié entre autres textes Violence et État moderne. L’espoir de la raison en Haïti, Port-au-Prince, Deschamps, 2006.
Née à Port-au-Prince, Évelyne Trouillot est poète et romancière. Après les études secondaires, elle part pour les États-Unis d’Amérique où elle fait des études universitaires en langues et en éducation. Elle partage son temps entre l’écriture et l’enseignement. Elle a publié entre autres titres Restituer l’enfance. État de droit et enfance en Haïti aux éditions HSI en 2001, Rosalie l’infâme chez Dapper en 2003, L’OEil-Totem aux Presses Nationales d’Haïti en 2006, La mémoire aux abois chez Hoëbeke en 2010.
Né à Port-au-Prince, Michel-Rolph Trouillot est anthropologue. Son premier livre Ti dife boule sou istwa Dayiti (1977) est considéré comme le premier grand travail d’histoire en créole haïtien. Après son doctorat à l’Université Johns Hopkins (1985), il enseigne l’anthropologie et les sciences sociales. Intellectuel de renom, et professeur à l’Université de Chicago son champ de recherche est la relation entre pouvoir et histoire, l’épistémologie des sciences humaines, l’évolution sociale des populations des Caraïbes,
Directeur du Centre international de documentation et d’information haïtienne caraïbéenne et Afro-canadienne (CIDIHCA), Frantz Voltaire est historien et politologue. Il a enseigné à l’UQÀM avant de se consacrer à la production et à la réalisation de films documentaires dont Potoprens se pa m, sorti en 1999, Les chemins de la mémoire en 2002. Il prépare un film sur les musiciens haïtiens des années 1950, Musique maestro.
Romancier, scénariste et journaliste, Gary Victor est né à Port-au-Prince. Ses ouvrages sont publiés en France, au Canada et en Haïti. Il a reçu de nombreux prix littéraires dont le Prix du livre insulaire à Ouessant (2003), le Prix RFO du livre (2004), le Prix littéraire des Caraïbes (2008) et le Prix Casa des las Americas (2012). Il a publié chez Mémoire d’encrier Chroniques d’un leader haïtien comme il faut. Les meilleures d’Albert Buron (récits, 2006), Treize nouvelles vaudou (nouvelles, 2007), Saison de porcs (roman, 2010), Soro (roman, 2011), Maudite éducation (co-édition avec Philippe Rey) a été en lice pour le Prix Médicis (roman, 2012), Collier de débris (chronique, 2013) et Cures et châtiments (roman 2013).
Né aux Côtes-de-Fer en 1965, Lemète Zéphyr est normalien, linguiste, traducteur-interprète. Professeur à l’Université d’État d’Haïti, ses publications portent sur la sociolinguistique, l’éducation, la critique littéraire, le leadership. Son ouvrage Pwoblèm pawòl klè nan lang kreyòl (2008) est une recherche sur la communication créole en style formel chez les scolarisés haïtiens. Il est détenteur d’une maîtrise en didactique du français langue étrangère de l’Université des Antilles et de la Guyane.

Customer Reviews

Most Helpful Customer Reviews

See All Customer Reviews